L'humeur de Marie #14

Publié le 13 Avril 2018

L'humeur de Marie #14

"Alors, je ne sais pas pourquoi, il y a quelque chose qui a crevé en moi. Je me suis mis à crier à plein gosier et je l'ai insulté. ( … ) Mais du moins, je tenais cette vérité autant qu'elle me tenait. ( … ) J'avais vécu de telle façon et j'aurais pu vivre de telle autre. J'avais fait ceci et je n'avais pas fait cela. Je n'avais pas fait telle chose alors que j'avais fait cette autre. Et après ? C'était comme si j'avais attendu pendant tout le temps cette minute et cette petite aube où je serais justifié. Rien, rien n'avait d'importance et je savais bien pourquoi."

 

 

Vous avez déjà ressenti cette espèce d'incongruité, ce décalage entre votre corps et le reste ?

C'est comme si il était en contradiction avec chacun de vos mouvements, de vos pensées.

Mais finalement, ne pas mettre de nom là-dessus, ça a un côté pratique ; ne pas savoir qui on est, gros problème et grand avantage. Imaginez un peu la latitude d'action que cela offre : pouvoir être qui on veut, sans se voir enfermé dans un carcan d'idées préconçues ou de règles de conduites étriquées. C'est à en devenir dingue, parfois : laisser ressurgir l'autre. Le laisser venir et prendre le dessus. A quel prix ?

Tantôt genré au masculin, plus rarement au féminin. Les styles s'agencent et se déconstruisent, les émotions naissent pour mourir aussi rapidement. Rien ne dure, tout est éphémère : les envies et les désirs d'identité n'y dérogent pas. C'est l'inconstance qui prédomine, l’intranquillité qui surplombe toute volonté. La seule permanence qui subsiste est celle des marques infligées.

A grands coups d'éclats, tout envoyer valser pour recréer : se laisser évoluer dans un sens qui nous convient, au risque de faire un grand saut dans le vide. Une perverse errance, pour perdre de vue tout rivage : stratégie du hasard.

Texte et photo: Marie Corcelle

Extrait : Albert Camus - L'Etranger

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Chronique de Marie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :