Je t'ai aimée vois-tu...

Publié le 12 Avril 2018

Photo: Bettina Rheims

Photo: Bettina Rheims

J'ai aimé ta jeunesse comme on aime les portraits de Bettina Rheims, leur ambiguïté et leur tendresse lumineuse. J'ai aimé écouter ton cœur qui parlait de maux que j'ignorais et aussi ceux que l'âge m'avait déjà fait traverser. J'ai aimé ton enthousiasme à partir en croisade pour changer le monde, comme si personne n'avait osé le faire avant toi. J'ai aimé être curieux de toi et tracer le portrait de tes cheveux courts que souvent tu portais comme un étendard, revendiquant tes différences avec fierté. J'ai aimé cette fierté...

Et puis... bientôt tu m'as montré un autre visage et je t'ai entendu parler un autre langage. Je te connaissais réclamant justice et tolérance, revendiquant l'égalité et le respect et je découvrais que tu étais incapable d'user toi même de ces principes. Pire encore, je t'ai vue hurler avec les loups, énoncer un discours formaté, dénoncer ceux qui étaient à mon image pour enfin me dénoncer moi aussi, révélant finalement ce que sans doute tu avais toujours pensé de moi en le camouflant sous une aimable tolérance d'apparat. Une fois encore j'avais tendu la main et on l'avait mordue.

Il faut donc revenir à moins de naïveté, admettre que rien ne changera, en tout cas pas grâce à toi... 

C'est ainsi

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :