Schizophrénie

Publié le 11 Avril 2018

Schizophrénie

Les amateurs des programmes d'Arte reconnaitront dans ces images la série "Transferts" que la chaine a diffusé en novembre dernier. Brune Renault y incarne un lieutenant de police dans une brigade bien spéciale et pour ce rôle, elle a eu droit à une coupe originale. Un détail qui n'a rien d'anodin comme elle le révèle elle même:

"... On est arrivé à Bruxelles deux semaines avant le début du tournage pour les essais costumes et les essais coiffures, avec notamment cette fameuse coiffure si particulière que j’ai dans la série, en particulier durant les scènes « d’action ». On aime jouer dans les épisodes avec ce contraste entre scène de flics / scène d’émotion où l’on accentue plus ma féminité (sans trop en faire) … on lâche les cheveux (rires). Et je suis vraiment contente qu’on ait pensé à cette coupe car sérieusement, quand je l’ai vu, ça a posé immédiatement une distance avec qui je suis et ça a marqué une vraie identité au personnage."

SchizophrénieSchizophrénie

Intéressant cette réflexion sur la dichotomie presque obligatoire du personnage, cheveux longs pour l'émotion et nuque rasée pour l'action. Comme s'il fallait absolument un côté "séduction" et que cette séduction passe irrémédiablement par une chevelure longue, abondante et attractive. Et en même temps c'est aussi reconnaître qu'un rôle de femme d'action est plus crédible avec une coupe de cheveux adaptée...

Du coup, ménageant l'un et l'autre on va couper la poire en deux, faisant du personnage de Béatrice Lourmel un dieu Janus aux deux visages ou comme dans le théâtre antique les comédiens s'affublent de masques grotesques pour montrer aux spectateurs les plus éloignés de la scène, l'humeur qui les habite. 

Ainsi comme le dit Brune Renault, la coupe est presque idéale, chignon haut, tour d'oreilles et nuque rasés pour la flic et bouclettes en cascade pour le sentiment. Un vrai compromis

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :