Une empreinte de jeunesse

Publié le 22 Mars 2018

Une empreinte de jeunesse

J'ai toujours été ému, voir touché et peut être même bouleversé par ces jeunes femmes qui, déjà engagées dans leur vie d'adulte, parviennent à maintenir et animer une image juvénile et atypique. Parce que cette coupe de cheveux du fin fond des âges trimballe avec elle tout un cortège de clichés qui donnent au final cette impression de jeunesse éternelle et invincible.

A présent on pense moins à La Pucelle d'Orléans qui incarne à jamais cette coupe "en rond" des guerriers du Moyen Âge, qu'à tous ces gamins, garçons ou filles qui au long des générations ont "subi" cette coupe au bol, plus ou moins sophistiquée, du coin de table de la cuisine de ferme aux salons des beaux quartiers.

Il y a aujourd'hui comme une réhabilitation, l'envie de ne pas abandonner cela aux chroniques du Passé et finalement quelque chose d'assez chic dans cette façon, de nos jours, de persister  dans ce style. Même s'il y a cent façons de couper ses cheveux "au bol", toutes inspirent ce parfum de jours heureux et insouciants malgré leur rigueur et parfois même leur sévérité. Et peut être que la manière d'assumer cette coupe un peu "brutale", lui donne maintenant un air branché?

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :