Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Quelques centimètres de féminin en plus

Photo: Gilles Delacuvellerie

Photo: Gilles Delacuvellerie

C'est l'habitude, sans doute, qui nous aveugle. On avait coutume de la voir, avec cette coupe au bol extrême, méticuleusement rasée, les cheveux presque dans les yeux faisant partie de cette extraordinaire allure. Et ce style androgyne, elle en est l'incarnation, maîtrisant l'équilibre entre fille et garçon, compensant son étrange et irrésistible beauté par ces tempes et cette nuque tondues jusqu'à la peau.

Et puis voilà que soudain, en la regardant on se dit que quelque chose a changé, qu'elle semble plus féminine que d'habitude, qu'une douceur, qu'une grâce inattendue est apparue. C'est bien elle cependant, les épaules un peu carrées, les hanches droites, la poitrine à peine remarquable, tatouée comme un jeune mousse qui aurait des airs de loup de mer, mais qui est belle comme un ange de la Renaissance...

Voilà! C'est ça... Juste quelques centimètres de frange en moins, ce front à moitié nu qui changent tout. Cette mèche raccourcie et coupée droite, presque rien et c'est la douceur qui l'emporte sur le mauvais garçon. Extraordinaire illusion d'enfant sage qui redonne l'avantage au féminin sans mettre en péril l'équilibre idéal de l'androgyne.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :