Filigrane

Publié le 29 Mars 2018

Photo: Méli Rezeg

Photo: Méli Rezeg

Le mot est employé en orfèvrerie pour désigner un ouvrage fait de fil d'or ou d'argent, finement travaillée et entrelacés, en broderie aussi... Et puis, dans un sens figuré, il signifie une chose qui ne peut pas être dite mais qui apparait et peut être devinée...

Il y a toujours, à mes yeux, dans le dessin d'une nuque cette inspiration d'une matière précieuse à l'architecture unique, plus ou moins élancée, creusée, déliée et naturellement fascinante parce que je lui sais recéler des trésors que certains ne soupçonnent même pas.

Alors il suffit de peu de choses, une main qui relève la chevelure, une épingle qui la fixe en un chignon, ou de choses plus sophistiquées qui requièrent un art et une passion, pour mettre en valeur le joyau brut, ciseler le filigrane en suivant les contours de l'écrin que lui fait le cheveux coupé court, ou épurer et sans pitié mis à nu par une main experte. Apparaissent alors tous les reliefs, les contours, les creux et les sommets.

On peut ainsi deviner ce qui ne peut être dit et imaginer que celle qui a su mettre cette élégance en valeur, a certainement, au delà de l'apparence, l'âme d'une courtisane et le cœur d'une reine 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :