Aller à l'essentiel

Publié le 11 Mars 2018

Photo: Evan Kaucher

Photo: Evan Kaucher

C'est peut être la meilleure manière de ne pas tourner autour du pot. Aujourd'hui, beaucoup plus facilement qu'auparavant, même si cela reste éminemment remarquable, on croise des femmes qui, délibérément, s'écartent de ce jeu aux règles millénaires de la séduction.

Octavia Plachkov prof de Yoga

Parce que oui, la chevelure d'une femme est depuis toujours considéré comme un atout incontournable et majeur dans cette partie. Il suffit pour s'en convaincre de lire les préceptes des différentes religions à propos de la femme, de sa tenue et de son comportement. Abruti comme un chien en rut, l'homme ne pourrait pas résister à l'attrait d'une femme qui exposerait volontairement sa chevelure. On lui enjoint donc de la couvrir afin de laisser le mâle en paix (sic). Par conséquent, à l'inverse, la séductrice ( comprenez la prostituée ) pourra, elle, jouer à son aise de cet appât affolant... Enfin bref! On ne va pas refaire l'Histoire du monde. Toujours est-il que dans le cerveau reptilien de l'humain est ancré cette idée saugrenue que l'essentiel de la féminité réside dans la chevelure de la femme. Erreur fatale!

Mais on doit admettre qu'il faut un certain âge, un brin de maturité et un niveau intellectuel moyen-plus à certains hommes, pour s'en rendre compte. C'est un constat. De ce fait, celles qui, sans aucune intention de renoncer au monde, à leur sexualité ni à leur féminité, tondent leur cheveux, s'épargnent ainsi la compagnie des lourds, des jeunes chiens et d'une grande partie de la couche la moins évoluée du sexe masculin. C'est déjà ça!

Du coup, cette punition, cette marque d'infamie des temps obscures, devient un atout, permettant d'aller, en chaque choses, à l'essentiel. 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :