On peut dire c'qu'on veut...

Publié le 16 Février 2018

Photo: Trussardi

Photo: Trussardi

Après avoir entendu un éminent anthropologue, professeur d'ethnologie à l'université, parlant d'une voix chevrotante de Bo Dereck, des femmes tondues à la Liberation et des "jeunes coiffés avec une crête d'iroquois" pour illustrer son propos sur ce que la coiffure dit de notre personnalité, je me suis dit qu'elle avait tout de même bien de la chance, aujourd'hui, la jeune femme moderne, d'avoir une vision "un poil" plus moderne de cette capacité pour être qui elle veut et surtout elle même.

Biba Queens

Enfin... Je dois tout de même modérer ce propos, qui ne concerne que certaines femmes. Alors oui, pour ces femmes qui n'ont peur de rien ou de pas grand chose, tout est possible! 

Mais pour autant, on distingue moins bien aujourd'hui cette idée de "communauté" qui auparavant pouvait être expliquée par les sociologues, les dreads du rasta, la boule à zéro du skin ou la crête du punk, tout cela est remisé dans les livres d'histoire. Dorénavant il faut considérer qu'avoir les cheveux tondus n'est plus un étendard de révolte, juste un style.

Daria Bachurina

Sauf peut être... Nappy! Ce mouvement né au sein des féministes afro américaines et qui commence à faire son chemin aussi dans la vieille Europe. Il était temps. Un sujet qui mérite bien un article à lui seul... A suivre

Rokhaya Diallo

Rokhaya Diallo

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :