Heureusement, il y a les préjugés!

Publié le 6 Février 2018

Photo: Richard Miles

Photo: Richard Miles

Imaginez un peu, s'il n'y avait pas toutes ces idées reçues et stupides croyances véhiculées depuis le fin fond des temps, aujourd'hui personne ne croirait qu'avant de se couper les cheveux courts, une femme y réfléchi à deux fois. Du coup, en dehors des considérations esthétiques qui font toujours hésiter - Est-ce que ça va m'aller? - surgissent d'autres questions autrement plus bouleversantes du genre: "Qu'est-ce que vont penser "les gens"?, "On va me prendre pour une lesbienne", "Je ne vais plus plaire aux hommes", "Je vais ressembler à un garçon", j'en passe et des meilleures...

Parce que oui, aujourd'hui encore, la plus grande majorité croit dur comme fer qu'une femme ne peut être féminine QUE si elle a les cheveux longs et que les couper "trop" court la transforme illico subito presto en "femme qui ne cherche pas à séduire les hommes, donc qui aime les femmes"CQFD. Il y a de quoi se sentir désarmé face à autant d'inintelligence, propagé parfois par les femmes elles mêmes, qui par le simple fait de tenir compte de ces idées cromagnonesques, leur donnent valeur de vérité, ou par celles qui, tellement peu sûres de leurs capacités de séduction, se cachent toujours derrière une toison plus ou moins luxuriante, que le plus souvent d'ailleurs, elles attachent. Bref!

Dieu merci, il y a les femmes aux cheveux courts, celles qui n'ont d'autres considérations que leur propre plaisir et leur goût personnel et dont l'assurance ne peut qu'encourager les autres à suivre leur intuition. Mais alors on se rend compte que ces fucking préjugés, finalement, permettent de croire, comme un "contre-préjugé" que celles qui n'hésitent pas à couper leurs cheveux, sont d'une catégorie éminemment supérieure aux autres, re-CQFD.

Bien joué!

Rédigé par ace

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :