Le mouv'

Publié le 12 Janvier 2018

Le mouv'

Amoureux que je suis de tous ces détails subtils et anodins aux yeux du plus grand nombre, je sais qu'il y a une topographie particulière à chaque personne et que souvent l'implantation de leurs cheveux est aussi unique que le sont les empreintes de nos doigts. Cela se remarque facilement lorsqu'on est habitué à regarder la nuque des gens et bien sur beaucoup plus aisément lorsque les cheveux y sont coupés courts.

Il y a, selon la morphologie du cou, des vallées et des monts, des creux ombragés ou une plaine sans relief... Et du coup les cheveux y dessinent des arabesques, en accolades, en M majuscule ou en W. Des fois un ou quelques épis viennent tourmenter cet ordre serein et certaines se retrouvent avec un dessin tout tarabiscoté mais adorable. 

Sauf que parfois, quelques figaros inspirés d'une humeur créatrice, s'obstinent à aller contre le courant et imposent à l'implantation naturelle un cours contrarié, dessinant une pointe là où il n'y en a pas ou pire, imposant l'ordre d'une ligne parfaitement droite là où la nature avait dessiné une jolie pointe. Cette obstination égoïste est tout à fait éphémère car bien sûr à peine quelques jours plus tard, le cheveux qui avait disparu, effacé par le rasoir, réapparait et reprend le fil de son histoire personnelle, détruisant l'illusion créée par l'artiste coiffeur.

 

 

 

Ajoutez à cela une coupe qui sur cette même nuque ainsi dénaturée, voudrait garder un peu "d'épaisseur", au lieu d'un dégradé finement travaillé et vous obtenez l'outrage parfait.

 

 

 

Bon enfin... les goûts et les couleurs hein?

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :