L'esprit de famille

Publié le 14 Janvier 2018

L'esprit de famille

Je le dit sans détour, j'aime cette femme. Elle a beau être avocate et lesbienne, divorcée et mère d'un (presque ) ado... je kiffe cette femme. Pas spécialement sexy, ni glamour, mais sophistiquée malgré tout parce qu'elle est fille de bonne famille, finalement. 

Constance DEBRE est écrivaine, la quarantaine sereine, l'œil malicieux derrière une mine impassible. Il était tard ce samedi soir, lorsque je l'ai découverte, venue parler de son livre, à la télé. Derby noires, jean à l'ourlet retourné, t-shirt et veston noir, manches repoussées dévoilant un avant-bras tatoué, grande, brune, les cheveux courts... Elle est la petite-fille de... la nièce de... et la fille du vilain petit canard de la famille, grand reporter et opiomane. Rien que ça déjà aurait suffit à faire un roman.

 Si l'allure m'a séduit, le reste m'a emballé. Parce que Constance Debré a des manières de grande bourgeoise retombée dans la réalité, elle parle des choses simples avec une brutalité de bon aloi, une façon de dire clairement ce que les "auteurs" souvent camouflent dans leur littérature. J'ai "feuilleté" ses pages sur Amazon, écouté les extraits lus par l'animateur et puis je l'ai écouté, elle, avec ses manières de fille bien élevée qui n'en a rien à foutre.

Et franchement, j'attend lundi avec impatience pour le lire.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs, #Divers & variés

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :