Comme un lundi

Publié le 18 Décembre 2017

Comme un lundi

C'était un matin banal, début d'une journée banale, dans une vie banale... L'odeur du café noir, les dernières nouvelles du jour à la radio.. et la cigarette, comme un réconfort.

Et puis, presque sans y faire attention, elle retrouve son image dans le miroir, glisse un peigne dans ses cheveux noirs, se regarde à peine, tant son geste est routinier. Lisses, ordonnés, ils brillent sous la lumière du néon, casque de satin noir, nets et soyeux... Elle passe deux doigts derrière une oreille pour y accrocher une mèche, comme on tire un rideau pour avoir de la lumière et là... l'idée traverse son esprit. Une seconde plus tôt elle s'est dit qu'il serait bien temps d'aller chez le coiffeur, faire tailler ce carré ordinaire et elle s'est arrêtée net sur cette idée, avec l'envie soudaine et presque folle de les faire couper davantage. Elle est encore sur cette idée et sent naitre une excitation inhabituelle... elle se regarde davantage, a le sentiment qu'elle vient d'ouvrir les yeux. Avec ses deux mains elle masque le rideau noir, ne laisse voir que son visage, nu, ses oreilles nues, son cou... Elle sourit.

Dans la rue, soudain, toutes ces femmes aux cheveux courts attirent son regard, elle ne voit qu'elles. Au travail elle se surprend à chercher des modèles, s'en amuse. Au restaurant, une amie la rejoint, se débarrasse de son manteau, de son écharpe, de son bonnet... et apparait avec les cheveux courts et éclate de rire devant sa mine stupéfaite. Les deux femmes se racontent, l'une son audace, l'autre son envie, s'étonnent d'autant de convergence d'esprit, s'amuse du hasard...

Depuis, elle ne cesse de passer la main sur son cou, comme une démangeaison. elle a attaché ses cheveux, tirés en arrière en un ridicule toupet, mais au moins son image dessine les contours de sa tête, petite tête qu'elle a hâte de voir transformée. Par chance, c'est lundi et comme tous les lundis son coiffeur est fermé. Par chance oui, parce que cela prolonge son envie, laisse mûrir son excitation et rajeunit son esprit. Demain seulement, elle sera nouvelle.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :