C'est qui celle-là?

Publié le 29 Novembre 2017

Photo: Andrew Catlin

Photo: Andrew Catlin

Il y a 30 ans de cela, une adolescente irlandaise débarquait à Londres avec la maquette de ce qui allait être son premier album. Comme par hasard, le producteur, séduit par la voix, s'imagine que le succès sera d'autant plus acquis, si la jeune femme se fait un peu plus "sexy", robe courte et cheveux longs... L'irlandaise déjà à fleur de peau, pour toute réponse se rase la tête... et devient ainsi une référence capillaire mondiale.

Mais ça, c'était il y a 30 ans. Si aujourd'hui je parle avec la fille de la voisine de Sinead O'Connor, il y a des chances pour qu'elle me regarde avec la mine d'une poule qui viendrait de trouver un couteau. C'est à ça en général qu'on mesure le temps qui passe...

Sauf que, pour certain, sans doute des nostalgiques, la chanteuse irlandaise reste le mètre étalon en matière de longueur de cheveux pour les femmes. Les gens voyez vous ont toujours besoin de comparer ou de trouver des ressemblances. Ainsi, longtemps, une femme aux cheveux courts était "une garçonne", si elle avait une coupe au bol c'était "Jeanne d'Arc" et invariablement, si la jeune femme a les cheveux tondus, on va lui trouver des airs de... GI Jane. Ah ben oui, c'est plus récent tout de même que cette irlandaise dont plus personne, ou presque, ne se souvient.

Et pourtant... Pas plus tard que y a pas longtemps, la jolie Marie que tout le monde ici connait, tondue depuis cet été et fraichement ratiboisée depuis, se retrouve au restaurant où un serveur, le rouge aux joues, en guise de compliment ne trouve rien d'autre qu'un maladroit: "on dirait Sinead O'Connor", ce qui, visiblement à ses yeux représente LA référence en matière de boule à zéro. Flatteur pour qui connait la chanteuse. Quant à la chanteuse, eh bien la voilà définitivement icône du passé...

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :