Laisse toi faire

Publié le 7 Octobre 2017

Photo: Matthew Brookes

Photo: Matthew Brookes

Quand on y réfléchit, il y a toujours des tonnes de barrières qui se montent entre nous même et nos désirs. Jusqu'à ce que ces désirs soient des nécessités...

Il faut se découvrir, apprendre de soi-même, se reconnaître, comme un éclaireur ouvre la route. Et puis admettre ce que l'on a trouvé sur ce chemin, l'adopter, l'apprivoiser, sans jamais attendre l'approbation de qui que ce soit. Forcément, sinon on ne s'en sort pas. Chacun aura une opinion différente, un voeu, une idée qui ne satisfait que lui-même. Alors autant se passer de toute cette cacophonie. 

Non le débat n'est qu'entre soi, une démocratie personnelle, un vote à une seule voix. Cette envie de cheveux courts, ce désir de blondeur, ce besoin de tatouage, ce goût de vêtement, ce plaisir sexuel, cette attirance charnelle, ce choix de vie et de départ... Tout cela n'appartient pas aux autres, du plus léger au plus crucial.

Parce que finalement, être soi-même, ça donne davantage de sens à tout ça, la vie, l'amour, les motos et les roudoudous...

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article