Hé! T'es un garçon ou une fille? ... NON!

Publié le 12 Octobre 2017

Hé! T'es un garçon ou une fille? ... NON!

Non? Non quoi? Non tu n'es pas un garçon? Non tu n'es pas une fille?... Mais alors tu es quoi?

En voilà des points d'interrogation, des regards, des incertitudes maladroites et inconfortables... C'est fou comme cette pression s'exerce sur celles et ceux qui refusent d'entrer dans une des deux cases.

Olivia n'est plus, il s'appelle Otto. Oui je sais, c'est un peu passer d'un bord à l'autre, comme ça, comme on saute une flaque d'eau... Pourtant Otto n'est pas un garçon... ni une fille. Alors Otto, c'est une manière de dire aux autres : " Ne me prend pas pour une fille " mais bien sûr c'est bien plus compliqué que ça...

Otto c'est bien comme nom, un côté prussien qui va bien à son teint métissé, une mixité qui l'illustre bien, un paradoxe qui lui sied. 

Hé! T'es un garçon ou une fille? ... NON!

Mais Otto l'admet, c'est parfois dur à supporter, tous ces points d'interrogation au fond des yeux. Tout ce monde tellement formaté qui ne sais pas s'y retrouver dès qu'on lui brouille les cartes, qui ne supporte pas de ne pas pouvoir classer les choses et les gens.

Dans les nuits queer parisiennes, il trouve un peu de répit. C'est par là qu'il s'est libéré, que petit à petit Olivia a commencé à disparaitre... Coupe de cheveux. Ces cheveux qu'elle n'a jamais aimé, qui l'empêchaient d'être "comme les autres", qu'elle refusait de lisser parce que cela l'aurait féminisée davantage. Otto lui, les coupe, très courts et laisse friser les boucles, devient ce personnage queer, androgyne attrayant, attirant, séduisant et tente le plus possible, de tout son coeur, de faire disparaitre Olivia. Mais sur ce chemin, il y a bien des cailloux, pointus et tranchants et Otto encaisse, comme les autres, mille blessures chaque jour...

Sur les photos qu'il fait, on retrouve le monde d'Otto, des visages doux, la nuit, des sourires carnassiers, des regards perdus, des cheveux courts, des androgynes à la nuque rasée. Il observe, capture, saisi cette vie de fête nocturne où les âmes fortes et les corps fragiles se réconfortent...

Etudiant le jour, photographe la nuit ou vice versa, Otto ausculte le genre. Bien sûr

 

 

Hé! T'es un garçon ou une fille? ... NON!

" Fragments" le blog photo d'Otto Zinsou à découvrir absolument

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Portrait

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Fred 12/10/2017 14:35

Joli texte. Intéressant

jeaneg 12/10/2017 14:36

Merci Fred, c'est toujours un plaisir de te voir par là