Urgence

Publié le 31 Août 2017

Urgence

Certaines peuvent ne pas comprendre ce qui anime quelques fois les femmes aux cheveux courts. Pourquoi, très souvent, elles ressentent une sorte d'addiction, d'irrépressible besoin de se faire couper les cheveux, le plus régulièrement possible parfois de plus en plus court. Ces choses là sont tellement inexplicables...

Mais il y a pire! Il y a l'urgence...

Lorsque l'échéance approche, lorsque les délais sont atteints et qu'inexorablement les cheveux ont poussés, plus qu'on ne le tolère habituellement. Alors soudain on se rend compte que le coiffeur est en vacances, que l'agenda ne laisse plus de marge et qu'il va falloir, si rien n'est fait, supporter cette tête devenue insupportable.

Alors ressortent les bonnets et les casquettes, les épingles et les chouchous, dérisoires artefacts qui ne résistent pas au passage d'une main sur la nuque qui vient s'agacer dans les quelques millimètres qui font toute la différence. L'état est proche de celui du junkie en manque et les idées les plus radicales s'envisagent...

Jusqu'au soulagement, la délivrance, qui intervient par chance, alors qu'un rendez vous se libère. Enfin la tondeuse élimine ce surplus, cet indécent excès de cheveux qui avait fini par mettre mal à l'aise.

Mais personne ne peut comprendre ça... 

Photo: ©jeaneg

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article