Sale affaire

Publié le 7 Août 2017

Photo: Elliott Sailors

Photo: Elliott Sailors

Comme beaucoup, après avoir fait couper ses cheveux pour la première fois de sa vie d'adulte, elle s'est petit à petit confortablement installée dans cette authenticité, préférant les vêtements pratiques d'inspiration masculine et se réjouissant à chaque rendez vous chez le coiffeur de les faire couper toujours un peu plus court que la fois précédente. Cela venait naturellement et correspondait beaucoup mieux à son caractère entier. Pour finir, elle avait acquis suffisamment d'assurance et de confiance en elle, pour s'amuser des regards interrogateurs qu'elle croisait parfois, la scrutant des pieds à la tête sans parvenir à déterminer le genre auquel elle pouvait appartenir...

Et puis un jour, séduite par la devanture d'un salon promettant la coupe à un prix raisonnable, elle est entrée chez un "barbier". L'idée trottait dans sa tête depuis un moment. Après tout, avec sa coupe toujours très courte, quoi de mieux qu'un "spécialiste" de la nuque bien rasée et des oreilles parfaitement dégagées? Et puis c'est amusant, ce frisson, ce petit pincement à l'estomac à l'idée de se retrouver au royaume du rasoir coupe-chou et de la tondeuse électrique précision.

Hélas, le blaireau derrière son comptoir annonce goguenard que chez lui on ne coiffe pas les femmes! Ah tiens! Et pour quelle raison? Ben c'est comme ça, c'est un salon "pour hommes" alors voilà... Vous imaginez si toutes les femmes faisaient comme vous? Où irait le monde, je vous d'mande un peu?

Effectivement... Où irait-il, le monde, si les femmes aux cheveux courts, qui se font couper les cheveux comme le font certains hommes, pouvaient obtenir le même service, au même prix, sans qu'on leur demande d'avoir une paire de couille entre les jambes?

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article