Ooooh bullshit!

Publié le 23 Août 2017

Vous dire que je l'ai aimée en Impératrice Furiosa dans le dernier Mad Max serait un léger euphémisme. Et croyez moi sur parole, ce n'était pas juste à cause de sa coupe double zéro. D'ailleurs il se trouve que le blond peroxydé et la frange qui lui mange les yeux lui vont tout aussi bien. C'est plutôt le côté "femme d'action" qui m'enthousiasme et là, franchement, je ne suis pas déçu.

Pendant que le Mur de Berlin se casse la gueule, Lorraine Broughton vient chercher des noises au KGB, défaire les embrouilles du MI6 et de la CIA et rouler des pelles à la DGSE. Bon, cherchez pas, le scénario est un peu léger et ce film là n'est pas un film d'espionnage. 

Mais par contre c'est un vrai film de baston, un film d'action dont l'héroïne est une femme, avec tout les atouts d'une bombe atomique et le coup de coude dans les molaires dévastateur.

Ooooh bullshit!

"Pleasure to offer, joy to receive", autrement dit quand on donne, il faut savoir recevoir et la blonde, toute atomique qu'elle soit, se fait pas mal démonter le portrait dans des bagarres où on entendrait presque les os craquer. A ce jeu là, elle sait donner.

Et ça me fait plaisir, à moi, de voir au cinéma des rôles bien trempés tenus par des femmes aussi badass que Charlize Theron

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs, #Divers & variés

Repost 0
Commenter cet article