L'humeur de Marie #9

Publié le 13 Juillet 2017

L'humeur de Marie #9

C'est amusant de voir à quel point les gens peuvent changer leur regard pour de petites choses. Depuis qu'elle s'est coupée les cheveux, ils la regarde différemment. Comme si une tare profonde l'habitait. Elle l'a fait. Elle les a coupés. Et rasés en plus. '' Seigneur, quelle infamie ! '' C'est forcément lié à un problème de personnalité. Il doit y avoir un trouble quelque part, une araignée au plafond, un mal être profond. Mais qu'est-ce qui lui a pris ? Elle était tellement jolie... Quel gâchis... Elle était '' normale ''. C'est justement pour bannir cette '' normalité '', qu'elle est passée à l'acte. Ne plus être comme tout le monde. Ne plus suivre le troupeau. Ne plus être formatée sur un modèle universel. Adieu les cheveux longs, le carré classique avec le balayage banal, mais aussi les jupes et les talons. Maintenant, ce sera jean et Doc Martens. Cela ne fait pas d'elle un garçon. Elle est elle, et ce, profondément ; en adéquation et en osmose avec son identité profonde. Se couper les cheveux, ce choix, c'est se laisser évoluer dans un sens qui lui convient. Cette sensation agréable est seulement perturbée par le regard de malencontreux badauds. Mais cela devient un jeu : elle s'amusera à les faire douter et sèmera l'incertitude. Un enfant s'approche, lève la tête, fixe son regard dans ses yeux verts : cette interrogation innocente lui fait esquisser un sourire. Il ou elle ? Bonjour Monsieur, bonsoir Madame ? Non. Juste elle.

Texte et photo: Marie C.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Chronique de Marie

Repost 0
Commenter cet article