L'humeur de Marie #8

Publié le 2 Juillet 2017

'' Il est beau ton frère ''. C'est ce qu'a dit une camarade de classe à ma petite sœur, qui avait 8 ans, à l'époque. Pourtant, ma sœur n'a pas de frère, mais une grande sœur. Elle a les cheveux très courts, rasés de près, s'habille comme un garçon : des jeans serrés, une paire de Dock, des chemises à carreaux avec des blousons en cuir. C'est qu'elle ne ressemble pas trop à une fille. C'est un peu plus compliqué que ça. Comment lui expliquer que le corps n'est qu'une construction, qu'il y a un fossé entre le sexe et le genre ? Que ce dernier est indépendant des attributs qui nous sont donnés à la naissance ? Qu'on peut naître femme mais ne pas toujours se percevoir comme tel ? C'est compliqué de comprendre tout cela si jeune. Alors elle pose des questions, mais sans comprendre. D'ailleurs, elle croit toujours que '' mon amoureux '' est mon meilleur ami, même s'il préfère George Michael à Pénélope Cruz. '' Je veux voir comment ta coiffeuse elle te coupe les cheveux ''. Pour la première fois, elle viendra chez un barber. Elle verra le savoir-faire, l'art de raser des cheveux avec passion, dotée d'une précision et d'une minutie sans égal. Peut-être sera t-elle à la fois un peu effrayée, et émerveillée, à la vue de la tondeuse. Un sentiment assez paradoxal, en somme. Elle est curieuse de savoir pourquoi sa frangine y va aussi souvent, avec de moins en moins de cheveux à chaque fois qu'elle en ressort : certes, elle trouve ça laid, et me traite de '' paillasson '' ou de '' hérisson '' selon ses humeurs. Mais cet intérêt soudain, qui est aussi un prétexte pour passer du temps avec moi, me laisse penser que c'est une bonne chose. Avec de la chance, elle coupera ses longs cheveux châtains et trouvera cette assurance caractéristique des femmes aux cheveux courts. Alors, un mot, un seul : '' ose ''.

Texte et photo: Marie C.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Chronique de Marie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article