Good vibrations

Publié le 7 Juillet 2017

C'est peut être un phénomène de saison? La chaleur est souvent prétexte à certaines coupes plus radicales... On coupe, on tond, on rase même. Comme un courant de folie, les médias en rajoutent aussi, se faisant l'écho de la singularité de certaines, connues ou moins connues, actrices, chanteuses, mannequins...

Les plus hardies montrent le chemin. La plus part ont déjà les cheveux courts d'ailleurs. Parfois le langage aide à "s'ambiancer", comme pour s'exciter davantage, chaque passage chez le coiffeur est l'occasion d'annoncer qu'elles vont "passer à la tondeuse". Quelque chose d'étrange les fait vibrer.

Et puis arrive ce moment que tous prennent pour de la folie et qui n'en est pourtant pas. Une envie qui souvent vient de loin. C'est l'été, les vacances, il fait chaud et il n'y a pas d'obligations pendant quelques semaines... alors... "On rase tout!" C'est ce qu'elles s'entendent dire, face à elles mêmes, chez le coiffeur. Et la coupe se fait, comme d'habitude au début, jusqu'au moment où la tondeuse se pose sur le front. Cette vibration là est nouvelle, jamais ressentie sur le sommet du crâne. Comme une douce griffure, les dents du sabot de plastic sillonne le cuir chevelu et la physionomie change, tellement qu'on se découvre encore, nouvelle, même si on était habitué aux cheveux courts. C'est excitant comme faire une bêtise, amusant aussi. Et puis le dernier coup de tondeuse donné, le coup de brosse passé, il faut toucher, pour bien réaliser et jouir de cette sensation nouvelle. "Eh bien voilà, c'est fait" se dit-elle, un peu apeurée, mais tellement fière.

Photo: Ana Misetic

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs, #Divers & variés

Repost 0
Commenter cet article