Encore, encore, encore!

Publié le 12 Juillet 2017

Photo: Bertille L.

Photo: Bertille L.

Pourquoi Diable faudrait-il résister à cette tentation là? Elle n'est même pas répertoriée parmi les pêchés capitaux. A moins qu'on l'assimile à de la gourmandise?

Ça fait longtemps qu'on l'a identifié et que l'on connait cet effet secondaire dont sont victimes les femmes aux cheveux courts, celles qui aiment vraiment cela, qui parfois ont attendu longtemps avant de pouvoir franchir le pas, celles pour qui c'est un état d'esprit et non pas un effet de la mode.

Couper ses cheveux c'est bien! Et puis, quelques semaines plus tard, les recouper, encore, mais cette fois un peu plus... et la fois d'après encore plus et chaque fois se redécouvrir davantage en harmonie avec son caractère. Ça fait sourire, mais c'est vrai!

Vrai et théoriquement sans limites... Mais cette irrésistible tentation pourtant finit par trouver ses bornes dans le bon sens, l'esthétique, le plaisir. Le plaisir oui, celui de son image, celui de la matière qui offre aux doigts la douceur d'une fourrure lorsqu'ils sont courts et drus, celui incomparable d'être soi même.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article