Délice et volupté

Publié le 10 Juin 2017

Délice et volupté

Il faut être femme aux cheveux courts pour connaître cette secrète volupté, alors que le quidam à l'oeil blasé ne devine rien et s'étonne même d'entendre que ces cheveux déjà très (trop? ) courts réclament une coupe.

Elle, est impatiente à la promesse de retrouver cette délicate sensation et de s'abandonner aux mains expertes de celle ou celui qui va lui redonner les clés de ces délices secrets.

Délice et voluptéDélice et volupté

Personne ne sait... personne ne dit. Pourtant ces quelques gestes, mesurés, précis, techniques même, comme le battement d'aile du papillon à l'autre bout de la Terre qui va provoquer ici un ouragan, déclenchent une onde d'émotions insoupçonnées. Ce n'est rien d'autre que la cruelle caresse des lames d'aciers aux dents acérées sur la nuque qui dévoile son architecture à mesure que la peau se découvre. 

Délice et voluptéDélice et volupté

Le métal a la tiédeur d'une caresse et la brutalité de la faux qui moissonne et les vibrations emplissent les oreilles de ce ronronnement qui pourrait agacer et qui pourtant excite. Le geste est appliqué, minutieux. Il faut pencher la tête et puisqu'on ne peut voir, fermer les yeux pour ressentir l'étrange plaisir qui depuis la nuque envahit le corps tout entier. Et lorsque la tondeuse a terminé sa partition, la caresse est nouvelle, celle du peigne, plus doux, sur lequel les lames des ciseaux claquent frénétiquement. 

Délice et voluptéDélice et volupté

Au fur et à mesure l'esprit s'échauffe et le coiffeur, peut être malgré lui, devient complice de ce crime de volupté lorsque son soucis de perfection lui fait caresser de la main cette toison désormais rase qui se laisse fouler par sa main et se redresse tout aussitôt, comme la fourrure d'un chat, drue et soyeuse. Et puis, la coupe achevée, vient le moment délicieux, où de sa propre main elle va mesurer avec satisfaction toute la finesse de sa nuque enfin rasée dans un imperceptible soupir de plaisir...

Délice et volupté

Captures extraites de la vidéo d'Adam Ciaccia. A voir ici

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Divers & variés

Repost 0
Commenter cet article