A bout de souffle

Publié le 6 Juin 2017

Photo: Marie C.

Photo: Marie C.

C'est une version nouvelle, inédite. Avec Marie, on pourrait revoir ainsi tous nos classiques. C'est une héroïne moderne, originale, à la féminité ré-inventée... Sa fragilité est dissimulée, bien planquée derrière son armure de princesse badass, la clope au bec, la nuque rasée. Pourtant on peut imaginer bien des personnages re-visités... Maria, moins désarmée devant Robert Jordan dans "Pour qui sonne le glas", Marie "Slim" Browning toute aussi insolente avec Harry Morgan dans "Le port de l'angoisse", Patricia, moins naïve avec Michel Poiccard dans "A bout de souffle" Et puis pourquoi ce ne serait pas elle "le voyou"? Après tout... Elle serait Léon et Mathilda serait un petit garçon?

Mais on gamberge, on gamberge... Reste que Marie est une jeune femme, de celles qui ne veulent plus du Prince Charmant condescendant, ni attendre en se tapant la broderie. Plus à l'aise en Sarah Connor qu'en Cendrillon.

Et alors? Oui je sais...On dirait que la seule chose qui dérange ce sont ces cheveux courts. Oh mon Dieu! Bien trop courts!... On dirait quoi encore? Qu'elle veut ressembler à un garçon? Tu parles! Elle est bien plus intelligente que ça.. Ressembler à un garçon... quel manque d'ambition! Non, d'ailleurs elle se plait bien en fille. C'est juste qu'elle la veut différente, moins vulnérable, qu'elle adore avoir les cheveux courts, qu'elle fume et arrive à garder la cigarette aux lèvres, qu'elle préfère les jeans et les Doc's aux robes et aux escarpins... c'est tout.

C'est tout!

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article