De l'audace, toujours de l'audace

Publié le 24 Mars 2017

Hier, Jordane s'est fait couper les cheveux. Elle était un peu loin de ses habitudes, mais décidée à ne plus supporter sa coupe trop longue, elle est entré dans ce salon de coiffure...

"La peur du nouveau salon. Pitié, faites qu'elle ne fasse pas la tronche quand je lui demanderai de couper. 
Trépigner sur le siège. Appréhender le premier coup de ciseaux, revivre au doux bruit de la tondeuse. Ouf. L'angoisse de l'inconnu envolée. J'ai trouvé mon nouveau repaire. 
Le plaisir retrouvé de la nuque nette. Mes "cheveux de peluche", comme ils disent.
Ma coupe de petit garçon sage, ou de pétard, selon l'humeur du jour. /Je me sens comme un putain de phoenix"

Ce n'est jamais rien de s'aventurer dans un salon qu'on ne connait pas. il faut de l'audace, de la conviction. Surmonter une petite peur irraisonnée. Mais est-ce que ce trac est plus fort selon qu'on pénètre dans un salon à quelques kilomètres de chez soi ou à l'autre bout du monde, où qu'on entre dans un salon "pour hommes"?

Pas sûr... Mais l'audace, l'audace... n'est-ce pas une des qualités que montrent toujours les femmes aux cheveux courts?

Photo et extrait: Jordane L.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article