Old School

Publié le 5 Janvier 2017

Old School

Il y a certaines choses qui n'ont pas d'âge. Quelque soit l'époque, on a le sentiment que cela a toujours existé, et l'on se perd dans le temps en cherchant une origine improbable...

Comme cette coupe de cheveux que (presque) tous les enfants aux cheveux raides ont connu. Sans doute parce que, à certains égards et pour des parents peut être peu soucieux de sophistication, c'était facile à réaliser, pratique et seyait aussi bien aux garçons qu'aux filles. L'actrice Simone Signoret se souvient que petite, sa mère lui faisait couper les cheveux ainsi, mais que, très à cheval sur certains principes et en particulier l'hygiène, elles étaient souvent obligées de changer de salon, parce que sa mère ne manquait jamais de faire remarquer au coiffeur qu'il devait passer son instrument à la flamme du bec Bunsen pour tuer les germes, pendant que la petite, engoncée dans le peignoir, gardait la tête baissée, attendant fébrilement que le coiffeur, un peu vexé, lui rase la nuque à la tondeuse...

Si au XXème siècle, entre deux guerres ou dans les années 50, le style était très courant pour les enfants, aujourd'hui cela aurait un parfum de nostalgie. D'ailleurs plus personne n'inflige ce genre de coupe à ses enfants... Si?

Pourtant cela ne disparait pas. On la retrouve, ça et là, cette coupe " à la garçonne " devenue " à la Jeanne d'Arc ", devenue " au bol " devenue" undercut "... enfin quelque soit son nom, c'est toujours coupé droit d'une oreille à l'autre et tout ce qui dépasse tondu au plus ras. Mais ce ne sont plus tellement les enfants qui y auraient droit aujourd'hui, mais plutôt les jeunes femmes en quête de style, graphique, sexy, intemporel et connaissant sans doute le pouvoir mystérieux d'une nuque bien rasée ainsi exposée aux regards...

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article