La fille dans la rue

Publié le 19 Janvier 2017

Photo: Anna Harty

Photo: Anna Harty

Un sourire s'est dessiné sur son visage... Alors lui aussi, comme les autres, pas meilleur, il se trouvait à réfléchir sur la question. La question inutile, l'interrogation superflue pour laquelle il fustigeait volontiers les crétins de tous bords. Il s'accorda une circonstance atténuante puisque tout se passait dans sa tête et qu'il était le seul témoin de cette malversation, mais quand même...

Sur de son impunité, il poursuivi, finalement résolu à se vautrer dans la transgression et chercha plus précisément chaque détail qui pouvait l'aider à trouver une réponse inutile à cette question stupide... Fille ou garçon?

Il conclu rapidement que la silhouette fluide et un peu dégingandée était celle d'une fille. L'étroitesse des épaules, la finesse de la nuque, la peau imberbe du visage dont il ne voyait que le maxillaire... l'intuition. Et tout cela malgré une coupe où les cheveux les plus longs ne devaient pas mesurer plus d'un centimètre. Comme pour justifier sa forfaiture, il s'interrogea alors justement sur ce détail. Les gens se poseraient-ils la question si cette jeune femme, vue telle qu'il la voyait, avait eu les cheveux longs? Si même elle avait eu une coiffure assez longue pour dissimuler ses oreilles et sa nuque? Bien sûr que non, cela aurait été évident pour tous.

Est-ce donc alors que la coupe de cheveux est un marqueur de l'identité aussi fort? Impossible de croire cela. Non, c'est juste que là, on ne voyait le sujet que de dos ou de trois-quart et que sans les indications que l'on a en général de face, le visage, le torse, le vêtement, les bijoux ou accessoires, l'identification est plus périlleuse... Non vraiment cette réponse ne lui convenait pas. 

C'était après tout peut être aussi l'un des plaisirs de ces femmes aux cheveux courts, que de susciter l'indécision, d'être inqualifiable au premier regard et attirer l'attention sur l'absurdité d'un jugement...

Il se contenta de cette conclusion, avala d'un trait le café refroidi au fond de la tasse et quitta la terrasse en sifflotant.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article