Fille à papa. Un portrait de Ninon

Publié le 17 Décembre 2016

Fille à papa. Un portrait de Ninon

C'est une famille un peu compliquée, comme il y en a beaucoup de nos jours. Divorcée et recomposée, multiple et foisonnante. Pourtant Ninon a poussé comme une jolie plante, bien cultivée, enroulée autour d'un tuteur, solide et rassurant.

Enfant elle était persuadée d'être un garçon et ses cheveux longs n'y changeaient rien. Grimper aux arbres, jouer au foot... personne n'a jamais eu la mauvaise idée de lui dire que ce n'était pas trop des manières de petite fille. Son mentor, son phare, c'était son père. Avec lui elle a  appris la vie sans obstacle de genre, sans barrière de préjugés. Et si un jour la petite Ninon, en passant devant la boutique d'un coiffeur lui dit qu'elle aimerait bien avoir les cheveux courts, il la prend volontiers par la main, quelques jours plus tard, sans prévenir, pour lui faire couper les cheveux. 

L'adolescence sera pavée de bien d'obstacles, de confrontations, avec les autres, avec elle même. Il faut céder un peu et faire des compromis, jouer la fille, se chercher... se trouver.

Un jour enfin, définitivement, l'androgyne qu'elle a toujours été, coupe ses cheveux bien court. Elève brillante, elle se lance dans le cinéma, le Bac, la Fac. Elle a une assurance magnifique, peut être un début de certitude sur son genre, celle de ne pas en avoir... Et c'est bien ainsi.

Et si aujourd'hui ce père complice était encore là, il serait fier de voir la jeune femme assumer si bien son androgynie

Fille à papa. Un portrait de Ninon

Photos: ©jeaneg

Ninon sur Facebook

Ninon sur Instagram

Ninon sur Twitter

Ninon sur Youtube

Rédigé par Jeaneg

Publié dans #Portrait

Repost 0
Commenter cet article