Inimaginable

Publié le 21 Juillet 2016

Photo: Mia Munini

Photo: Mia Munini

Croyez le ou non, l'humain restera pour toujours un "classificateur". Il a cet irrépressible besoin de mettre les choses dans des catégories, les gens dans des genres et de constamment ranger les unes et les autres. Ça le rassure.

Lorsqu'il n'y parvient pas, il veut bien, un bref instant, faire preuve d'une certaine ouverture d'esprit qui masque son incertitude, jusqu'à ce qu'il soit capable de désigner une case, voir d'en inventer une pour que son doute soit apaisé.

Avec les femmes aux cheveux courts, ce n'est jamais simple pour celui qui veut bien s'en donner la peine. Non parce que les autres, les moins raffinés, le tout-venant, lui, a vite fait de vous fourrer tout ça dans la case "lesbiennes-féministes-marre-des-hommes-marginales-rebelles-qui-n'a-pas-envie-de-séduire..." enfin un truc pas très loin de la poubelle dans son cortex reptilien.

Les autres, parfois, sont plus nuancés. Mais ce qui me sidère un peu, c'est qu'une fois adoptée l'idée que les femmes aux cheveux courts peuvent ne pas être aussi aveuglément bazardées dans la case déjà citée, on trouve encore le moyen de créer des "sous-dossiers". Si si! C'est vrai!

Par exemple cette jeune femme, qui comme beaucoup ces temps-ci, dans un élan de liberté ou par simple envie, se saisit d'une tondeuse, y adapte un sabot un peu large et tond ses cheveux, intégralement et proprement, tout à la même longueur. Eh bien certains sont en mesure de vous dire que cette façon de se tondre les cheveux est plus féminine que masculine, expliquant que la même coupe aurait des caractéristiques masculines si au lieu de laisser les contours à la même épaisseur que le reste de la chevelure, ces contours étaient dégradés et davantage rasés... Vous voyez la nuance?

Autrement dit, un garçon qui ferait la même chose, on pourrait dire de lui qu'il est tondu comme une fille.

... amusant, non?

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article