Aux âmes bien nées...

Publié le 9 Juillet 2016

Aux âmes bien nées...

Je l'entend d'ici, madame Toutlemonde, qui s'exclame en levant les yeux au ciel, qu'à cet âge là, tout de même, vous vous rendez compte, alors qu'elle est si mignonne... Bref! Ne rien dire en réalité, que des sous-entendus lourds de préjugés inavouables, en voyant une toute jeune femme, pour ne pas dire une jeune fille encore, toute menue, afficher un style déjà terriblement affirmé, jouant de l'ambiguité et de l'androgynie comme personne, alors que les filles de son âge ne pensent qu'à se fondre dans une masse stéréotypée à l'image des femmes de footballeurs de la téléréalité...

A croire qu'il y aurait aussi une majorité requise pour avoir du style et vivre avec sans complexe. Dieu merci, il existe des âmes bien nées dont l'esprit, comme certaines fleurs matinales, s'ouvrent de bonne heure.

Aux âmes bien nées...Aux âmes bien nées...
Aux âmes bien nées...

Et la voilà, presque gamine encore, un peu perdue dans le grand fauteuil du barbier, mais déterminée et sûre d'elle, qui n'attend avec délectation, que la morsure des lames de la tondeuse qui va raser sa nuque et ses tempes.

Elle s'amuse, elle se plait, elle s'enivre de cette image qui lui donne tant de force et d'assurance.

Aux âmes bien nées...Aux âmes bien nées...
Aux âmes bien nées...

Les cheveux enfin taillés, séchés, coiffés, elle retrouve son style, un temps estompé, glisse des doigts habiles dans les mèches et désordonne soigneusement sa coiffure, caressant au passage cette nuque si fine et si nue, qui fait qu'on pourrait confondre son genre si l'on ne faisait pas preuve d'un peu d'attention...

D'ailleurs le genre, elle s'en moque. C'est juste bon pour faire parler madame Toulemonde, qui décidément ne comprend plus rien à rien avec cette jeunesse!

Photos: Amandine coiffée par David au Baronet Noir Barber

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article