Un grain de folie

Publié le 20 Mai 2016

Photo: Mia Munini

Photo: Mia Munini

Personne ne t'en voudra, crois moi.

Enfin si. Beaucoup auront un avis à donner, plein autour de toi diront des choses gentilles, confuses, méchantes, désagréables, chacun ira de son commentaire et tous seront tellement divers qu'au bout du compte aucun n'aura d'importance...

Tu pensais avoir un grain de folie? Tu imaginais peut être te mettre en marge? Rassure toi, je crois que tout le monde y a pensé un jour ou l'autre. Bien sûr, y penser ne fait pas tout. Le faire, voilà vraiment où pourrait se trouver la folie. On dit "folie" parce qu'on ne sait pas l'expliquer, cette envie qui vous taraude, comme un désir de transgression ou un espoir de vie nouvelle...

Et puis, tu as déjà les cheveux courts, le pas à franchir n'est pas si énorme. Et pourtant...

La réalité, c'est qu'il y a un monde, vraiment, entre tes cheveux courts bien stylés et cette petite tête au contour régulier où pas un des cheveux tondus ne dépasse. Le front nu t'oblige presque à écarquiller les yeux et tu es stupéfaite de découvrir des détails de ce visage que tu croyais connaître "comme ta poche". Tu retrouves sur ton crâne, ce pelage d'animal, cette douce toison, soyeuse, drue, qui ne supporte aucun courant et revient toujours sous ta main à son immuable rectitude.

Tout cela dans quelques semaines sera estompé et on se rappellera à peine de ce grain de folie qui t'aura poussé à tondre tes cheveux, juste parce que l'envie t'excitait. Mais l'expérience n'est pas anodine. Ce geste t'en apprendra certainement beaucoup sur toi même et sur celles et ceux qui t'entourent...

Allons, ne crains rien, personne ne t'en voudra, crois moi, de cette douce folie.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs, #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article