Transition

Publié le 1 Mars 2016

Photo: The House of Pop

Photo: The House of Pop

Pas la peine de faire le malin, tout le monde sait parfaitement à quel point la chevelure et en particulier celle des femmes est chargée de symboles, culturels, religieux, sociologiques. Dans nos contrées empreintes de culture judéo-chrétienne, on admet facilement que les cheveux longs ramènent à l'image d'une adolescence, insouciante et insolente. Dans cet esprit, arrive un moment où, rompant volontairement avec cette période de la vie, la femme, jeune adulte, coupe ses cheveux pour marquer cette transition, ce pas en avant. Si si, ça se fait.

Pourtant s'il n'y a pas toujours cette notion de transition, il y a malgré tout ce sentiment du passage d'un état à un autre qui peut donner parfois de la solennité à une coupe de cheveux.

Être soi même, voilà bien un sacerdoce qui mérite cette concentration que l'on voit chez certaines... L'événement, qui peut sembler anodin, ne l'est pas pour celles qui mesurent l'accomplissement personnel réalisé par cette simple coupe de cheveux.

Est ce à dire que celles qui renoncent catégoriquement à couper leurs cheveux refusent de tourner la page de leur insouciante jeunesse? Seule Frida pourrait répondre à cela...

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :