La taille et la gabelle

Publié le 18 Février 2016

La taille et la gabelle

Je suis toujours aux anges lorsqu'une amie, réelle ou encore virtuelle, m'annonce l'imminence de son passage chez le coiffeur, histoire de me mettre l'eau à la bouche, ou m'envoye quelques photos de sa dernière coupe.

J'ai droit à un petit compte rendu en général pour me parler aussi du salon dans lequel cela s'est déroulé... Mais hélas, bien souvent, c'est là que mon humeur change, lorsque j'apprend que sa coupe "skin fade" lui a couté 40€ alors que si elle avait été un garçon, pour la même coupe elle aurait certainement payé 20€.

Je suis alors partagé entre l'admiration et la fierté de voir cette belle androgyne cultiver son style de la plus belle façon et l'agacement de ne pas comprendre pour quelle raison saugrenue, cette coupe de cheveux identique en tous points que l'on soit homme ou femme, se trouve taxée au final pour une femme. Une sorte d'impôt? Un truc du même genre que la TVA à 20% sur les tampons et serviettes hygiéniques? Ce serait pas un peu du foutage de gueule des fois?

Remarquez, ça fait longtemps que les marchands de tout poils ont trouvés la combine. Prenez les rasoirs jetables... En bleu ça coûte un bras... en rose deux bras. Sauf que le produit est quasiment le même. Ah c'est le "quasiment" qui coûte... ok ok ok.

Il serait tout de même temps que nos figaros chéris adaptent leurs tarifs, non pas au genre de leurs clients, mais à la longueur de leur tignasse. Ce serait tout de même plus équitable. Mais comme là encore il faut faire une révolution, en attendant, c'est à vous, les clientes, de bien choisir votre coiffeur "pour hommes et femmes aux cheveux courts".

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :