Gueule d'ange

Publié le 27 Février 2016

Gueule d'ange

Sur son smartphone, ce sont des photos de jeunes et beaux garçons qu'elle a collecté. Tous ont à peu près le même style, la même nature de cheveux, souple, légère, fluide, parfois la même blondeur... Ce sont ces modèles qu'elle montre à celle qui va lui couper les cheveux.

Je regarde son profile idéal... Imperturbable, elle se fixe dans le miroir et je vois sa silhouette se transformer de minutes en minutes. Ses cheveux longs de plusieurs mois avaient estompés cette allure. Petit à petit elle retrouve ce parfum ambigu de splendide dandy à la coupe d'éternel collégien, la mèche rebelle, insolemment blonde que sans cesse elle va rejeter, à droite, à gauche, en arrière, indifféremment, sans jamais être décoiffée.

Elle se sent légère, comme si elle avait effacé, par la magie de quelques coups de ciseaux le poids des jours passés, une brouillasse invisible qui encombrait son esprit, attristant son sourire, comme désolée de n'être plus vraiment elle. La voici nouvelle, encore, comme à chaque fois revigorée, regonflée et assurée de son image, toute la fluidité de son genre retrouvée.

Photo: ©jeaneg

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs, #Tendresses, #gayfriendly

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article