Louise me plait

Publié le 6 Janvier 2016

Photo: Sylvia Borel

Photo: Sylvia Borel

Au premier coup d'oeil, c'est l'image qui me séduit. Le noir et blanc inspire une dimension artistique, c'est vrai. La pose est intimiste, montrant des tatouages originaux et cette peau frissonnante, décrit l'émotion de l'artiste...

Elle s'appelle Aurélie Mestre et son visage que je découvre me rappelle celui d'autres jeunes femmes que je connais, qui pourraient être sans genre, merveilleuses androgynes... Elle est musicienne, classique, errante, jusqu'à ce qu'elle découvre l'électro. La voici dès lors Louise. Louise Roam.

Et je ne sais si j'aime sa musique, sa voix à cause d'elle ou simplement parce qu'elle touche mes sens... Bien sûr c'est l'androgyne qui a attrapé mon regard, ses cheveux courts, cette coupe " au bol" définitivement hors des genres, cette assurance qui protège bien sa fragilité, son caractère affirmé qui pourtant s'émerveille de sa réussite. Parce que oui, Louise Roam a du talent et ça finit par se savoir.

Photo: Paul Rousteau

Photo: Paul Rousteau

Elle sera bientôt la première partie de Jeanne Added dans une célèbre salle parisienne. Joli couple, l'une blonde l'autre brune, ambiguës, la nuque toujours rasée, comme des jumelles de la scène d'aujourd'hui.

Oui, Louise me plait...

Louise Roam

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article