Quand le pli est pris

Publié le 11 Décembre 2015

Quand le pli est pris

Ne cherchez pas, vous ne parviendrez pas à faire changer d'avis celles qui sont déterminées dans leur style depuis qu'elles ont les cheveux courts. Et elles sont nombreuses.

Bien sûr, il y en a qui tentent les choses, qui cherchent davantage à être dans la tendance plutôt que d'avoir du style, celles qui à peine sorties de chez le coiffeur se lamentent sur le temps qu'il faudra pour qu'elles retrouvent leurs cheveux longs. Non ce ne sont pas de ces femmes là dont je voudrais parler.

Celles dont je parle sont sans concessions. Depuis longtemps, peut être même depuis toujours, elles ont ce goût pour les cheveux courts qui parfois les amène à aller toujours plus loin dans le style, de s'approprier des codes qui jusqu'alors étaient masculins.

Comment expliquer cette envie, cette excitation parfois, à chaque rendez-vous, de toujours affirmer un peu plus cette allure. C'est comme une peur d'enfant, celle qui vous noue l'estomac mais en même temps vous fait éclater de rire, nerveusement... C'était court, c'est devenu plus court encore et puis à chaque fois une étape nouvelle est franchie, le style se façonne, quelques mèches s'allongent, mais les tempes sont rasées... Cet extrême qui faisait peur auparavant est apprivoisé, la tondeuse qui glisse à même la peau n'effraie plus... au contraire. Et cette étrange excitation dont on ne parle pas faute de savoir l'expliquer, comme si trouver là du plaisir semblait malsain. Pourtant il y a toujours ce sourire qui nait à la caresse de cette nuque fraiche, cette fierté que donne cette allure affirmée, ce sentiment de vainqueur...

Alors quand le pli est pris...

Photo: Giulia Bertini

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article