Le buzz fait la différence

Publié le 27 Novembre 2015

Le buzz fait la différence

C'est un monde cruel que celui de la mode. Vu de l'extérieur, tout cela semble parfaitement futile et superficiel, plein de glamour et de paillettes, mais on comprend vite que les sommes en jeu dans cette industrie ne permettent aucun états d'âme à ceux qui en vivent. Et pour les mannequins la bataille est rude, pour, au gré des tendances, percer coûte que coûte. Mais à force de croire qu'il suffit d'extravagance pour se faire remarquer, on finit par la faire naitre cette tendance... Pour certaines, androgynes aux cheveux courts, ce n'est que l'affirmation de leur personnalité, un plus, un kiffe qui vous fait remarquer dans un casting. Pour d'autres c'est un vrai sacrifice, dicté par l'ambition ou juste l'envie d'améliorer sa vie.

Eh ben croyez le ou non, mais la tendance mannequin pour les présentations printemps-été 2016, c'est la boule à zéro.

Le buzz fait la différenceLe buzz fait la différenceLe buzz fait la différence
Le buzz fait la différenceLe buzz fait la différenceLe buzz fait la différence

A force d'avoir des personnalités affirmées, des "filles" qui n'ont pas peur de montrer qu'elles "en ont", des androgynes au genre incertain et bien les créateurs ont sauté sur l'occasion. A tel point qu'envisager un défilé sans un ou deux modèles tondus serait presque une erreur de casting.

J'avoue que de mon point de vue tout cela représente un fabuleux paradoxe puisqu'on admet cette image de la femme comme pur instrument de mode, pour ne pas dire de porte manteau, mais à qui l'on voudrait concéder une forte personnalité... Etrange non?

En attendant il faut se rendre à l'évidence, ces beautés là ne trichent pas.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article