Al Hamdoulilah!

Publié le 9 Novembre 2015

Al Hamdoulilah!

Philosophiquement, admettre que les choses n'existent que par leur contraire n'est pas totalement saugrenu. Et partant de ce principe, le fait que le contraire en question soit un peu "obscure" donne davantage de luminosité à la "chose" ... vous m'suivez?

Ainsi, en laissant mon esprit errer sur la Toile comme cela m'arrive quelques fois, je suis tombé un jour ( mais sans me faire mal, hein! Enfin physiquement... ) sur un article relatif à la religion musulmane et à son interprétation...

Le Prophète (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) a interdit aux femmes de se couper les cheveux très courts, car cela est typique des hommes, et il est répréhensible, en Islam, qu'une femme cherche à ressembler a un homme (et vice-versa).

Evidemment, on va me rétorquer que la citation est sortie du contexte, mais en toute bonne foi ( c'est le moment ou jamais de la sortir celle-là ), l'ensemble des textes que j'ai pu lire sur le sujet tournent autour des mêmes conclusions.

Ce genre de précepte n'est pas réservé aux musulmanes, bien d'autres religions imposent leurs dogmes en la matière...

Mais ce qui m'intéresse moi c'est que, malgré le poids de la religion, de la tradition et de la culture mélangées, les femmes musulmanes ont tout de même, là encore, la force et l'audace de choisir et d'être elles mêmes avant d'être ce que l'ON attend d'elles. Et selon la désormais fameuse théorie des contraires, ces femmes aux cheveux courts m'apparaissent plus fortes et plus lumineuses que d'autres. CQFD

Photo: Nelson Simoneau

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article