Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Prémices

Prémices

C'est ce geste qu'elle fait... Elle penche un peu la tête et pose sa main sur la nuque. Puis doucement, ses doigts s'agitent et glissent plus haut, vers les cheveux. Ils remontent ainsi sur quelques centimètres puis se resserrent et emprisonnent les mèches. Elle le fait presque inconsciemment et de plus en plus fréquemment au fur et à mesure que le temps l'éloigne de son dernier rendez vous chez le coiffeur...

Mais à chaque fois il y a de la sensualité, comme si elle mesurait ainsi le plaisir... Bien sûr elle n'en parle jamais. Qui comprendrait cela? Non! Elle fait comme tout le monde si jamais elle est surprise à faire ce geste, elle peste contre les cheveux qui poussent trop vite et la corvée d'aller les faire couper, fait mine de se plaindre de ce style qui l'oblige à aller régulièrement chez le coiffeur pour être toujours impeccable... Et puis elle sourit, intérieurement. Parce qu'en réalité elle aime ça, parce que des fois elle imagine même qu'elle ose les faire couper encore plus court, parce qu'elle aime le touché de ses doigts sur sa nuque quand les cheveux y sont presque rasés, parce qu'elle adore l'image que lui renvoie sa "petite tête", jolie et bien faite, parce qu'une fois on lui a dit "jeune homme" dans un magasin et que ça l'a fait éclater de rire...

Et là, elle se dit que bientôt elle va retrouver cette agréable sensation et tous les petits plaisirs qui l'accompagnent.

Photo: Krissphotography

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Héloïse 21/10/2015 13:47

Moi aussi j'adore cette sensation, quand je mets ma main dans mes cheveux. Ils sont courts, un peu comme sur la photo, et depuis peu je rêve de me les couper encore plus court, presque raser, comme décrit dans cet article. Et puis, il a 1 mois ou 2, on m'a dit "Au revoir, jeune homme" dans une boulangerie, et ça m'avait bien fait rire ! C'est fou, quelle coïncidence ^^

Jeaneg 21/10/2015 18:12

Tout est toujours authentique ici Heloïse :D. Merci beaucoup d'avoir pris le temps pour ce petit commentaire.

virginie 19/10/2015 21:00

C'est exactement ça, cette sensation de sentir, sur sa nuque, ses cheveux repousser et attendre avec impatience le prochain rendez vous. L'envie de sentir la tondeuse passer et retrouver la liberté !

Jeaneg 19/10/2015 23:11

Merci Virginie pour ton commentaire