Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Cette improbable envie

Cette improbable envie

Il y avait un petit moment qu'elle n'avait plus songé à cela...

Et puis là, soudainement, cette fille apparaissait devant elle dans la rue, sortie de nulle part, l'allure légère, la robe courte, collant noirs,"Doc" aux pieds, son grand sac pendu à l'épaule... et ce crâne complètement tondu qui faisait naître dans son estomac cette sensation bizarre, à la fois plaisante et désagréable.

Elle ne parvenait plus à détacher son regard de cette nuque étroite, distinguant sous le velours des cheveux ras, les formes ombrées de ce crâne parfait. Elle en était presque gênée, elle avait peur que la fille se retourne, sentant sur elle toute cette attention. Mais impossible de la quitter des yeux tellement il y avait de l'admiration, de l'envie, de la jalousie qui alimentaient son esprit à ce moment.

Visiblement la fille sortait de chez le coiffeur, trahie par la peau claire de sa nuque, là où auparavant les cheveux masquaient les rayons du soleil. Un tatouage, simple et énigmatique soulignait l'endroit et la fille ne pouvait pas résister au plaisir de caresser sa tête, savourant cette nouvelle sensation, semblant en route vers une nouvelle vie.

Et elle, elle se mordait la lèvre, éperdue d'envie et submergée d'indécision. Cette fille devant elle lui montrait une force tranquille, un courage ordinaire, la simplicité d'un acte presque anodin tellement cette allure lui allait naturellement. Elle ne savait même pas pourquoi un jour cette idée lui était venue à l'esprit, mais souvent et régulièrement elle y pensait. Elle avait les cheveux courts, simplement courts, sans excentricité, mais elle rêvait d'avoir le courage, un jour, de les raser pour être absolument vraie et se débarrasser de l'image que les autres voulaient avoir d'elle. Mais elle avait bien trop peur. Sans vraiment savoir mesurer cette peur et s'imaginant qu'elle en rirait peut être le jour où elle le ferait. Pourtant elle restait là, engluée dans son indécision...

Pas comme cette fille qui marchait d'un pas léger devant elle dans la rue et qui semblait tellement libre.

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article