Ça s'bouscule

Publié le 29 Juillet 2015

Ça s'bouscule

Voyez vous, les choses sont ainsi faites que, dès que vous sortez du cadre ordinaire dans lequel on vous voit habituellement, la foule d'emblée vous rejette, vous critique et se plaint de vous parce que vous l'effrayez en bousculant ses certitudes. C'est comme un réflexe, un geste d'auto-défense...

C'est sûrement pour cette raison que j'accorde aux femmes aux cheveux courts tant de qualités, de détermination, d'authenticité et finalement de courage. Parce que la moyenne générale aura vite fait de renoncer à ses envies, simplement pour s'éviter d'être dans le collimateur des bonnes âmes qui n'ont que ça à faire de vous dissuader de mettre à l'épreuve leurs convictions et leurs certitudes ou de vous reprocher de l'avoir fait.

L'androgyne, lorsqu'elle affirme son ambiguité, à sa manière donne un (petit) coup de pied dans la fourmilière, remuant les idées toutes faites et les consciences binaires, tout comme celles qui ont toujours eu le caractère trempé, adolescente "tomboy" devenues femmes raffinées et qui pourtant aiment avec délice avoir la nuque rasée et les oreilles dégagées, toutes ces affranchies qui ré-inventent leur vie de femme en écartant les codes dictés par d'autres...

Photo: @chrisweberhair

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article