Pour toujours

Publié le 23 Mai 2015

Pour toujours

C'est le portrait d'une femme, comme un symbole. Une femme des années 50 qui pourrait ressembler à ma propre mère, mais aussi une femme hors du temps par la magie du cinéma. Si bien que j'ai pu en être épris lorsqu'elle était Ilsa Lund dans le coeur d'Humphrey Bogart ou Maria dans les bras de Gary Cooper. C'est la reine du cinéma.

Sa blondeur scandinave et ses cheveux courts ont sans doute orientés mon désir, mais de cette époque, toutes les femmes avaient les cheveux courts, à Hollywood comme ailleurs, alors c'était sans doute ces personnages. Des femmes dans l'adversité, tiraillées entre devoir et sentiments, bouleversées par la vie et sauvées par l'amour.

Et cette année, c'est ce portrait d'Ingrid Bergman qui illumine la Croisette. Le portrait merveilleux d'une femme aux cheveux courts à travers laquelle chacun a des souvenirs, des références, des émotions, de l'admiration ou du désir et je trouve que cela donne de la noblesse à cette grande foire du cinéma qui a perdu pas mal de son glamour d'antan

 

Photo: David Seymour

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs, #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article