La première cigarette du matin

Publié le 11 Mai 2015

La première cigarette du matin

Cette envie n'est pas un caprice, c'est comme un besoin, une nécessité que l'habitude a aggravé.

Pourquoi faudrait-il se priver de ce réconfort et abandonner cet indicible plaisir, comme la première cigarette du matin qui emplie l'atmosphère d'un parfum raffiné et enivre le cerveau...

Evidemment cela semble futile à celles qui encore aiment camoufler leur image véritable sous une apparence d'éternelle adolescente, mais les cheveux courts ont révélés tant de vérités, on fait découvrir tant de détails authentiques.

Et puis ce petit plaisir, cette façon de glisser, d'un doigt, une mèche trop courte pour demeurée derrière l'oreille, ce plaisir de sentir la nudité de sa nuque et la rebrousser doucement... c'est la même saveur que le goût du tabac blond qui glisse dans la gorge à peine humectée par le café du matin.

Photo: Kriss Photography

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article