Esprit de clocher

Publié le 7 Mai 2015

Esprit de clocher

Nous pensions, Frida et moi, en avoir fini des caprices de Laora qui nous avait, semaines après semaines, condamnés à suivre les joutes vocales des candidats d'un télécrochet à grand spectacle, parce que son coeur battait pour l'une d'entre eux. Et d'ailleurs, malgré le résultat final qui courronna un crémier du Jura qui nous semblait être à la Montbéliarde ce qu'était Pierre Bachelet aux corons, l'élue de coeur de notre piémontaise l'emportait haut la main.

Malheureusement, c'était oublier que ce même télécrochet à grand spectacle se déroulait aussi outre Pô et que là aussi, une des candidates, sans doute la meilleure, faisait chavirer le coeur de bergère des Abruzzes.

Laora "- Ma comment vous pouvez mé faire croire qué vous êtes pas amoureux dé la Roberta? Hum? Qu'elle chante comme oune déesse, qu'elle est belle comme oune déesse et qu'elle a oune coupe dé chéveux comme jé rêve..."

Et il faut bien avouer, que même si Frida et moi on entrave pas grand chose à la langue de Dante, la fameuse Roberta a toutes les qualités pour nous séduire.

Esprit de clocher

Frida "- Che zuis zure que tu dis za parce k'en blus à chak soirée elle a une koupe toute fraîche... Hein?... Obzédé va!

Moi - Non c'est pas ça, mais je suis ravi que personne n'ait eu l'idée saugrenue de lui dire que pour réusir dans ce métier il faudrait qu'elle laisse "un peu" pousser ses cheveux. Et ça, j'aime!"

Roberta Carrese

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0
Commenter cet article