Différences

Publié le 3 Mai 2015

Différences

Longtemps la question s'est posée, tu sais? Jusqu'au jour où la réponse est apparue, avec une telle évidence que cela pouvait faire sourire, pour moquer la stupidité dont j'avais pu faire preuve en m'interrogeant tout ce temps...

Et ce jour là je ne t'ai pas aimée moins ou davantage, mais j'étais juste heureux d'avoir effacé cette ombre dans mon esprit qui insinuait ma différence. Et ma différence était devenue toutes les différences, celle des tâches de rousseur et des cheveux flamboyants, celle d'une peau plus brune, celle d'un autre dieu et d'une nouvelle culture, celle d'une attirance réprouvée...

Et j'ai eu de la tendresse pour ces ados qui tremblent parfois que l'on découvre leurs amours homosexuelles, pour ces êtres qui luttent et se débattent dans un corps qui n'est pas le leur, enfermés dans une chrysalide de douleurs et de souffrance et qui cherchent à renaître, pour toutes celles et tous ceux qui ne sont pas comme les autres, sans savoir que ce sont peut être les autres qui ne sont pas comme eux.

Alors aujourd'hui, je me dis qu'aimer les femmes aux cheveux courts, les androgynes aux seins menus, ces filles qui parfois ont jeté loin les artifices de la féminité et qui n'en sont pas moins femmes, ce n'est aussi que de l'amour et que la réponse à cette question qui m'a longtemps obsédé c'est...

... qu'il n'y a pas de question.

Photo: Attilio D'Agostino

Rédigé par jeaneg

Publié dans #gayfriendly

Repost 0
Commenter cet article