Tu aimes ça? Non, j'adore!

Publié le 17 Avril 2015

Tu aimes ça? Non, j'adore!

Comme disait ma tante Adèle : "Il n'y a pas de fumée sans feu"

Et quand j'y pense, je me dis que la tantine était toute pleine de bon sens et que pour elle, s'il y avait un effet cela voulait dire qu'il y avait forcément une cause...

Prenons l'effet "cheveux courts". La cause est le plus fréquemment que la personne aime ça. Avouons le, c'est tout de même rare de croiser des femmes aux cheveux courts qui sont contraintes de le faire.

Mais parmi ces femmes aux cheveux courts j'en connais certaines qui seraient presque plus acharnées que moi-même et qui, si elles le pouvaient, iraient chez leur coiffeur chaque semaine, voir plus, pour avoir le tour d'oreille et la nuque toujours bien nets et dégagés. Si, j'en connais!

Et donc forcément, devant ce constat, je me dis que cette fumée là provient du même feu que celui qui me fait moi aimer les cheveux courts, la même sensualité, la même volupté, le même plaisir tactile et sensoriel et... stoooop! Aucun fétichisme là dedans.

Non, la vérité est ailleurs. C'est avant tout une histoire d'image, une façon de faire coller au mieux son intérieur avec son extérieur. C'est aussi une question de plaisir, mais façon stimuli, quand on sent la brise caresser son cou, quand une main vous fait frissonner en passant sur la nuque fraîchement rasée. Et même si des fois tous ces petits signaux ne sont pas réellement perçus, c'est tout de même ça qui fait aimer avoir les cheveux courts... Enfin pour celles qui les ont très courts.

Et du coup, je me dis que ces femmes là, à l'allure parfois un peu "masculine", ont cette sensualité et savent faire preuve d'une volupté toute féminine...

Photo: Ramon Felix

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :