Pousse, pousse et repousse

Publié le 12 Avril 2015

Pousse, pousse et repousse

C'est un peu une aventure moderne, un défi. Ça commence parfois par un rendez vous manqué, et le temps qui s'écoule, inexorablement. Les cheveux courts depuis longtemps, on a l'habitude d'aller chez le coiffeur régulièrement, et puis un concours de circonstances, une conjonction d'événements font parfois qu'au bout de deux ou trois mois, semaines après semaines... pas moyen d'aller se faire couper les cheveux. Alors, pourquoi ne pas les laisser pousser, un peu?

Courage et abnégation! On se coiffe différemment, on essaie des trucs, on lisse, on gel, on brush et on jure tout autour de soi que bientôt c'en sera finit de la garçonne androgyne...

Jusqu'au jour où le naturel reprend le dessus. Tout est maîtrisé, sous contrôle. Aux mêmes à qui l'on a juré qu'ils pousseraient jusqu'aux épaules "au moins", on affirme que c'est déjà bien suffisant comme ça et que finalement on se préfère avec les cheveux courts. Et à partir de là, la promesse d'un rendez vous chez le coiffeur suffit à redonner un enthousiasme qu'on avait peut être pas eu depuis des mois...

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article