Même pas vrai!

Publié le 22 Avril 2015

Même pas vrai!

S'il y a dans mon esprit un visage et une allure qui symbolise parfaitement l'androgyne, c'est bien celui de Freja Beha Erichsen. Une vision quasiment parfaite de ce que peut être l'alchimie du masculin et du féminin, jusque dans le caractère. Définitivement et sans concession. La jeune danoise, à peine posée sur un podium, il y a 10 ans, avait d'emblée séduit le monde de la mode, longue liane souple, stupéfiante de décontraction et de charisme.

Rien à ajouter, rien à retrancher. Quel que soit son vêtement, les cheveux longs, ou moins longs, la frange sur les yeux ou la nuque rasée, elle est l'image d'un être parfait et asexué.

Normal donc que Vogue Paris, la photographie pour un article intitulé "Androgyne".

Mais quelle idée saugrenue de traverstir le naturel avec une perruque? S'il s'agissait de ça, les jeunes modèles ambiguës aux cheveux courts ne manquent pas... A moins que l'accessoire ne donne finalement envie à FBE, elle qui rêve depuis longtemps de cheveux très courts, de sauter le pas?

Même pas vrai!
Même pas vrai!Même pas vrai!
Même pas vrai!

Quoiqu'il en soit, ça me chagrine de la voir ainsi travestie... Mais bon, tout le monde s'en fout, hein?

Photo Vogue Paris 2015 : Glen Luchford

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article