Des promesses

Publié le 5 Avril 2015

Des promesses

Ça vous prend comme une envie de bonheur. Au départ ce n'est rien, ou presque rien, une main qu'on passe dans ses cheveux, un regard à travers le miroir, une main qui caresse la nuque et l'on se dit, comme si ce n'était qu'un constat d'hygiène, qu'il faut aller chez le coiffeur...

Et puis, sans qu'on l'imagine, cette proposition va devenir une promesse de bien être qui va aller bien au delà de la satisfaction d'avoir une belle image. Une sorte de chimie qui va plonger un à un dans son tube les ingrédients d'une explosion de plaisirs...

Un peu d'excitation, l'envie comme toujours de les couper un peu plus courts que la dernière fois et puis se laisser aller aux gestes sûrs du professionnel, fermer les yeux quand la tondeuse vibre sur les cervicales, chasser d'un doigt le petit cheveux tombé sur la joue, quand le peigne griffe doucement le sommet de la tête entrainant à chaque fois un mouvement en arrière avant que les ciseaux ne taillent la mèche emprisonée... Un instant s'inquiéter en voyant la pluie de petits cheveux couvrir les épaules et sourire irrésistiblement en découvrant ce visage conquérant.

Une fois retournée au monde, avoir le sentiment que tous n'ont d'yeux que pour nous, que les regards sont fixés sur notre nuque, presque rasée, qu'on aime caresser soi même comme on caresse un cachemire délicat et avoir ce sentiment d'invincibilité qui rend toutes choses possibles.

Enfin retrouver l'être cher qui à son tour va explorer les contours nets et soyeux et laisser son corps s'échauffer, frissonner, se tendre et se détendre au gré de son souffle amoureux murmurant à l'oreille et de ses doigts qui vont bouleverser les cheveux courts et tenter de les empoigner, en vain...

Et une fois encore se dire que cette chimie là... c'est de la bombe!

Photo: John Swannell

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article