Beau gosse et jolie fille

Publié le 15 Avril 2015

Beau gosse et jolie fille

A quoi ça tient des fois...

Il y a tant de subjectivité dans les critères que nous accordons pour qualifier le beau et le moins beau, qu'une même personne peut sembler très attractive pour l'un et absolument repoussante pour l'autre. Mais est-ce que l'on peut vraiment se fier à ces critères, qui souvent sont forgés par notre éducation, notre environnement et la société dans laquelle on a grandit.

Ainsi, toutes celles et tout ceux qui ont été élevé(e)s dans le culte d'une image féminine, maternelle ou hypersexualisée, comme la plupart de mes congénères, considèreront en tout premier lieu que les cheveux courts sont LE critère premier et qu'il est rédhibitoire.

Quelle folie! Toutes ces barrières, tous ces obstacles entassés dans les esprits et qui empêchent simplement de laisser son coeur aller à la contemplation ou à l'admiration. Ainsi, l'homme hétéro s'interdira même le regard qu'il pourrait porter sur un homme alors qu'au fond de lui même il pourrait le trouver beau, tout comme un seul coup d'oeil sur une femme aux cheveux "trop" courts sera instantanément répulsif.

Parce que trop souvent on laisse son esprit confondre ou associer, attractivité et désir, parce que peut être il y a toujours dans les cerveaux primaires une condition sexuelle à l'attirance...?

Moi personnellement j'aime les gens beaux et par chance je ne suis entouré que de gens beaux. Je crois que cela me rend heureux. Bien sûr, selon mes critères à moi...

Photo: Amanda Crew

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article